lundi 18 mars 2013

Attachée, je ne serai, professionnelle à prendre, je reste.

Certes, après vous avoir parlé de mon oral, nous aurions pu nous douter du résultat de ce concours me concernant, mais j’avoue que voir le “non admis” noir sur blanc, ça fait mal au cœur. Passer la déception de ces 1.40 points manquants à mon bonheur, faisons un petit bilan de ma situation.

Tout d’abord, je ne vais pas laisser 20 minutes d’oral, me définir en tant qu’attachée, en tant que professionnelle tout court non plus (d’ailleurs, je campe sur mes positions concernant les impôts, on verra bien en période électorale, si les usagers, en l’espèce électeurs, ont la mémoire si courte en période de crise, sur ce qu’ils payent).

En ce qui concerne, ma situation générale, je n’ai toujours pas trouvé d’emploi, bien sur ça joue sur mon moral. Je vais vous avouer que je suis dans cette situation où: je suis trop diplômée, mais où je n’ai pas assez d’expérience (ce n’est pas moi qui le pense), et où je ne sais plus quoi faire pour me démarquer. J’essaie de me remettre en cause, le plus souvent possible, sur mes lettres de motivation, mon cv, mais j’avoue que par moment, je suis légèrement découragée. Je continue, néanmoins à postuler à toutes les annonces qui me correspondent plus ou moins, avec espoir et motivation !

Récemment, je me suis amusée à taper mon nom dans Google, ce qui me permet de voir que ma visibilité professionnelle dans le moteur de recherche est intéressante: mes profils Viadéo, Linkedin, mon compte twitter et mon blog arrive en tête dans la plupart des cas, (oui, il existe d’autres ACH qui s’intercalent parfois!).

Pour ce qui est de l’avenir, je suis disponible, si vous avez besoin d’une juriste compétente, jeune diplômée et motivée, je suis toujours à votre service, que ce soit dans une collectivité ou autres.  Et si vous n’avez pas besoin d’une juriste, je suis là et motivée pour toute autre propositions intéressantes également.

Je vais également préparer le concours d’inspecteurs des finances publiques pour l’année 2013/2014, ce qui me donnera un nouvel objectif à poursuivre, sur le moyen terme, (si vous avez des conseils à ce sujet, je suis toujours preneuse).

Voilà, pour conclure, je suis toujours à la recherche de ce fameux premier emploi, en espérant qu’il arrive bientôt (je le souhaite à chaque éternuement, et vu notre long hiver, il ne devrait pas tarder!).

Anne-Claire

3 commentaires:

  1. Pourquoi conclure ? il y a forcement un après...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui forcément, conclure l'article uniquement :)

      Supprimer
    2. Petit coucou pour prendre de vos nouvelles... :-)

      Supprimer