mardi 16 août 2011

Bilan et Projets

 

Après l’année écoulée, il est tant de faire un bilan, je ne vais pas vous retracer mon année sans emploi, ou plutôt à la recherche d’un emploi, car je l’ai déjà fait auparavant et en ce domaine les choses ne changent pas tellement.

Après réflexion, on pourrait se dire que cette année a été une perte de temps, mais dans un autre temps j’ai appris beaucoup, je me suis intéressée à des sujets très diverses et j’ai acquis des compétences que je n’avais pas ou pas autant.

Pour autant, j’ai décidé de retourner à l’université: je rentre en master 2 droit privé/public collectivités territoriales à Paul Verlaine Metz.

Ce choix a été motivé par le fait que je veuille rester en Lorraine, que je veuille finir mon cursus et donc avoir un master 2 et aussi par le fait d'avoir un projet pour au moins l’année à venir.

Ce qui résume assez bien le fait d’être sans emploi, c’est l’incertitude, on ne sait pas de quoi serait fait demain et je pense que dans un monde qui va très vite le fait de se demander ce qu’on fera dans 10 ans est illusoire, il y a dix ans j’hésitais encore entre 15 000 carrières, j’ai voulu être notamment  décoratrice d’intérieur, Janie Longo,  professeur et surtout et non des moindres Présidente de la République.

Aujourd’hui, je veux travailler dans le droit, j’adore le droit privé, et comme mon cursus le suggère le droit de l’entreprise, mais je pense aussi qu’une entreprise a besoin de pouvoir collaborer avec les collectivités territoriales qui tiennent une part importante dans l’environnement de celle-ci quel qu’elle soit. C’est pour cela qu’aujourd’hui, j’ai décidé de me lancer dans un parcours dédié à ces collectivités territoriales, pour être une juriste plus complète que ce soit au service d’une collectivité elle-même ou d’une entreprise.

Voilà, le projet de l’année, d’ailleurs, je suis maintenant non plus à la recherche d’un emploi à proprement parlé, mais d’un stage dans le cadre de mon master, donc n’hésitez pas à me faire signe si vous avez besoin d’une stagiaire dans ce domaine à priori à partir d’avril.

Et bien sur je serai disponible dès l’obtention de mon M2, donc je suis ouverte à toutes propositions professionnelles.

Avec cette année de non-emploi, j’ai quelques peu perdu de mon arrogance sur le fait de trouver un emploi uniquement sur ses capacités et sa motivation, mais je crois encore que je peux être un “bon élément” pour une entreprise et faire de grandes choses.

Qui peut dire que les gentilles filles, réservées et bien éduquées ne peuvent pas devenir Présidente ?

Anne-Claire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire