jeudi 23 juin 2011

Les outils du recrutement: le CV


Tous les recruteurs vous le diront, il y a des règles essentielles à respecter pour trouver l’emploi de ses rêves, en gros pour être le killer des entretiens.
Et ma grande expérience du chômage me permet de vous en proposer mes impressions sur certains sujet incontournable de la recherche d'emploi.
 

LE CV

Le curriculum Vitae, l’indétrônable (quoi qu’on en pense pour l’instant je n’ai eu de rendez-vous que par ce biais ou presque), l’indispensable outil de notre recherche d’emploi. Il doit représenter ce que nous sommes, notre formation, notre expérience professionnelle et même nos loisirs, le résumé de notre vie en une simple et unique page.
Il faut qu’il soit original, qu’il donne envie aux recruteurs de vous rappeler, mais il ne doit pas non plus être trop hors du commun, il doit correspondre à l’emploi que vous recherchez évitez les excentricités selon votre domaine de recherche.
Comme je le disais précédemment, j’adore les CV de graphistes et autres experts de la communication, ils peuvent oser ce que nous, juristes, sérieux ne pouvons pas.
J’aime mon CV (oui, si je devais m’embaucher je le ferai), il correspond à ma personnalité, tout en restant très classique, il évolue quelque fois dans l’information ou la forme, mais toujours sur la même base depuis que je suis officiellement demandeuse d’emploi.
En dehors de ces conseils consensuels qui prônent la personnalisation, mais la sobriété, l’originalité, mais la simplicité, je laisse l’élaboration de votre CV à votre sens artistique et professionnel propre, parce que vous le valez bien.
De mon expérience personnelle en matière de CV, je dois dire qu’il y a plusieurs choses que j’ai retenu:
  • toujours pouvoir expliquer chaque ligne de son CV, mentir, enjoliver, peut-être une option mais il faut alors avoir une explication pour tout. Personnellement, on m’a plusieurs fois conseillé de mettre des expériences que je n’avais pas, ou de retirer des années d’étude, pour avoir accès à des emplois moins qualifiés que ma formation. Je ne le fais pas pour deux raisons importantes à mes yeux. D’une part, je suis fière de mon parcours, je n’ai pas toujours été une excellente élève, mais je me suis battue pour réussir mes examens, et sans me vanter je pense être un “bon élément”, d’autre part mentir sur mes études ou mes expériences serait renier à la fois mon parcours et ce que je suis et je n’aurai pas l’impression qu’on prenne en considération la professionnelle que je suis réellement.
  • N’hésitez pas à parler de toutes vos expériences, quel qu'elles  soient: d’une part cela montre votre implication, même en dehors de période d’études ou de travail régulier, mais aussi de montrer différentes qualités qui pourraient être laisser de côtés. Personnellement, je sais que mon expérience en tant qu’ouvrier en bâtiment, vu mon gabarit interpelle parfois et c’est un bon moyen d’entamer la discussion par la suite et de montrer mon adaptabilité à tout sorte de milieu.
J’ai bien conscience que mes conseils sont les mêmes que ceux de beaucoup de recruteurs ou autre site de conseil à l’emploi, je pense que cela est du, en grande partie au classicisme de l’outil. En effet, même s’il se modernise, par la vidéo, internet, des graphismes plus travaillés et rien que par la généralisation de l’informatique, le CV n’a pas réellement évolué depuis des années.
Personnellement, j’aime l’idée qu’un CV peut se passer d’une lettre de motivation, parce qu’il énonce clairement la couleur sur nos ambitions, notre parcours et notre personnalité.
Pour mon prochain article, je vous parlerai de mon utilisation des réseaux sociaux et autres blogs dans ma recherche d’emploi.
Anne-Claire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire